Le musée GRATALOUP, le premier site dédié à l'art contemporain en vallée de Chevreuse

Par Marie Vermeersch

Publié le 8 Jan 22


Le premier musée d’art contemporain en vallée de Chevreuse, c’est pour bientôt ! Le samedi 12 mars ouvrira le musée Grataloup, à Chevreuse (Yvelines), ville où l’artiste peintre, aujourd’hui âgé de 86 ans, a posé ses valises en 1988 dans sa maison atelier. Dessinée par Denis Sloan, membre de l’académie d’architecture, cette maison a d’ailleurs été répertoriée à l’inventaire général du patrimoine culturel d’Ile-de-France en 2021.


Par le biais d’une convention de mise à disposition signée avec la municipalité, le prieuré Saint-Saturnin abritera ce musée. Un site que connaît l’artiste puisqu’en 2011, lors de la restauration de la chapelle, trois vitraux contemporains qu’il a réalisés y ont été installés.

Les aménagements du musée sont en passe de débuter grâce à des subventions du Département et de la Région.


« Avec l'utilisation du numérique et des nouvelles technologies comme la vidéo, les sons et lumières, le musée proposera une approche multisensorielle aux visiteurs » Milena Cheynet de Beaupré Présidente de l'association Les amis du musée GRATALOUP.

Une quinzaine d’œuvres grand format seront installées et celles qui ne pourront être accrochées seront projetées sur les murs en son et lumière. La première exposition, placée sous le thème de Ciel et terre, sera présentée à l’ouverture du musée.

Outre le travail de Grataloup, grâce un partenariat signé avec le château de Vascœuil, dans l’Eure, une à deux grandes expositions d’artistes contemporains seront également proposées chaque année.


En plus de montrer au public la recherche plastique des artistes sous leurs différentes formes, peinture, objets, dessins ou encore art urbain, le musée se veut un lieu de partage.

« Le site proposera une offre culturelle diversifiée par le biais de conférences, de rencontres littéraires, de petites formations musicales ou encore d'ateliers. L'espace jardin sera propice à accueillir des ateliers de bien-être ou de développement personnel par exemple » Milena Cheynet de Beaupré Présidente de l'association Les amis du musée Grataloup.

Le musée sera également ouvert aux scolaires pour des activités de peinture, lecture, poésie ou encore de photographie.



« Un lieu magique qui capte l’attention des visiteurs »

« Notre objectif, c’est vraiment de faire de ce musée un lieu magique qui capte l’attention des visiteurs, un lieu où ils se sentent bien. Et à travers un fonctionnement participatif avec la ville de Chevreuse, les communes de l’intercommunalité et le Parc naturel, nous souhaitons que le musée Grataloup participe au rayonnement et à l’innovation culturels de notre territoire. »

Quant à l’artiste, qui travaille encore dans son atelier à raison de 5 à 6 h par jour, cette ouverture d’un musée à son nom « c’est inespéré ! ». Celui qui a voyagé à travers le monde pour exposer peut enfin faire découvrir ses œuvres aux habitants de son territoire.

Qui est Grataloup ? Grataloup se situe au-delà de la forme et de la matière. Il puise son œuvre dans l'anti-matière, comme le faisait remarquer Michel Tournier, son ami et voisin écrivain qui habitait à Choisel. Pour le journaliste et essayiste, Jacques Julliard, « Grataloup est un peintre du Moyen Âge, dont l'œuvre tout entière s'apparente à la recherche de l'alchimiste. Un alchimiste qui aurait réussi à percer le secret de la matière. La peinture acrylique étalée sur la toile s'y mêle au métal et au sable pour donner de l'or. Il est vain de demander si Grataloup est figuratif ou non-figuratif. Il est symboliste. Sa grande affaire, c'est la confrontation de l'homme et de l'univers. » Après avoir fait les Beaux-Arts à Paris entre 1963 et 1965, Grataloup est lauréat de l'Institut de France pour la Casa de Velázquez, à Madrid, l'année suivante. En 1967, il obtient le second Grand Prix de peinture du Prix de Rome. À partir de ce moment-là, il réalise de grands volumes chromatiques et spatiaux en rapport avec l'expressionnisme scandinave. Son idée était de signifier un expressionnisme par le volume, la matière et la couleur. Grataloup a signé de nombreuses œuvres monumentales et a exposé un peu partout dans le monde. « L'artisan d'une nature qui libère mon inspiration » « Ma palette de couleurs, c'est le bleu, le jaune, le rouge et leurs couleurs complémentaires. Les matières que j'utilise, c'est l'or, l'argent, le cuivre, le laiton ainsi que le sable. On me dit peintre mais je ne suis que l'artisan d'une nature qui libère mon inspiration », se décrit lui-même Grataloup.

Directeur d'études section art et design à l'École normale supérieure de Cachan, directeur de recherche du département art et création industrielle, fondateur et directeur du Centre de recherche en art et création industrielle, l'artiste a été fait Commandeur de l'ordre des palmes académiques en 1992 avant de devenir chevalier des Arts & Lettres en 2019.


Lire en ligne


Logo musée GRATALOUP événements